Un road trip à la poursuite des aurores boréales en Islande

Partez pour un road trip de 10 jours à la poursuite des aurores boréales en Islande et à la découverte des plus beaux sites du pays

aurores boréales en Islande

Les paysages grandioses de l'Islande sont à ajouter à votre bucket list !

Catégorie Nature

Date 25/10/2016

En route pour l’un des plus beaux road trips de votre vie, celui qui vous mènera durant 10 jours à la découverte de paysages mythiques dans un pays qui l’est tout autant. Partez à la chasse aux aurores boréales en Islande, et explorez un univers unique et préservé. Réservez vite votre vol et laissez-nous vous guider à travers quelques-uns des sites les plus impressionnants et les meilleurs hôtels du pays.

Pour vous accompagner durant la lecture de cet article, nous avons sélectionné quelques morceaux qui vous mettront dans l’ambiance.

 Empruntez la Route 1 qui vous permettra d'explorer tout le pays
Empruntez la Route 1 qui vous permettra d’explorer tout le pays

Notre road trip en Islande emprunte la Route 1, une route circulaire d’une longueur de 1339 km qui fait le tour du pays en passant par les sites les plus spectaculaires. Pour ceux qui prévoient de s’y rendre en hiver, sachez qu’il s’agit de la seule route praticable à cette période de l’année, les routes intérieures passant par des montagnes ayant de fortes chances d’être fermées.

Infos Pratiques

Avant de vous lancer la tête la première dans cette exploration, il y a quelques règles de sécurité à connaître. En hiver, les routes peuvent vite être enneigées et devenir glissantes, assurez-vous que le 4×4 que vous avez loué soit bien équipé des pneus adéquats.

Si le temps change soudainement, consultez le site vegagerdin.is, vous y trouverez les informations en temps réel concernant l’état des routes et de la météo. Pour en savoir plus sur la conduite en Islande, rendez-vous sur le site de Visit Iceland.

Pour ceux qui préfèrent une option plus sûre, de nombreux tours guidés sont organisés à travers le pays. Vous pouvez également choisir d’utiliser les lignes de transport en commun qui couvrent globalement l’ensemble du pays.

Les aurores boréales en Islande sont visibles entre septembre et mars, à n’importe quel moment, entre 18h et 6h du matin, et elles peuvent aussi bien durer 5 minutes que 5 heures.

Pour les voir, il faut que le ciel soit dégagé et parfaitement sombre, et vous aurez besoin d’un peu de chance aussi ! Il faut pouvoir (et savoir) s’adapter et ne pas avoir nécessairement besoin de dormir à heures fixes ! Rendez-vous sur Aurora Forecast, un site qui donne les prévisions d’aurores boréales à 5 jours.

Et même si vous n’arrivez à voir que de « petites » aurores boréales en Islande, consolez-vous avec la nature puissante et impressionnante du pays, de laquelle émane un genre de force primitive, très particulière.

1er jour – Reykjavik

 Hallgrímskirkja surplombe Reykjavik
Hallgrímskirkja surplombe Reykjavik

Il y a de fortes chances pour que vous atterrissiez à Reykjavik, la petite capitale du pays qui ne compte que 120 000 habitants.

La ville s’explore aisément à pied, mettez donc vos baskets les plus confortables et en route ! Arrêtez-vous près du port pour observer les bateaux des pêcheurs qui rentrent avec la prise du jour. Grimpez jusqu’à Skólavörðustígur, une rue pleine de petites galeries et de boutiques design. Emerveillez-vous devant la monumentale Hallgrímskirkja, la plus grosse église d’Islande.

Vous pouvez également faire les 40 minutes de route qui vous sépare du Blue Lagoon, histoire de passer une journée mémorable dans un spa unique au monde. Pour en savoir plus, jetez un œil à notre article sur les plus belles piscines naturelles au monde.

Pour finir la journée, attablez-vous au Dill, l’un des meilleurs restaurants de la ville où vous pourrez découvrir la Nouvelle Cuisine Nordique et déguster de délicieux fruits de mer. Si vous vous sentez prêt à partir à la chasse aux aurores boréales, rendez-vous à Seltjarnarnes, près de la mer. Là, vous serez à l’abri des lumières de la ville et avec un peu de chance, vous pourriez bien apercevoir vos premières lueurs magiques.

Vous partez visiter Reykjavik en novembre ? Le festival Iceland Airwaves envahit la ville du 2 au 6 novembre, avec une programmation mêlant artistes nationaux et internationaux.

Un hôtel recommandé: Hotel Reykjavik Centrum (prix à partir de 15,705 ISK [120 €])

2ème jour – Le Cercle d’Or

 Les chutes de Gullfoss, surréalistes
Les chutes de Gullfoss, surréalistes

Pas très loin de Reykjavik (à 1h de route), vous trouverez trois des destinations les plus populaires d’Islande. Gullfoss, le parc national de Þingvellir et les geysers de Haukadalur forment ce que l’on appelle le Cercle d’Or.
Premier arrêt: Le parc national de Þingvellir. De belles vallées, des montagnes enneigées, des lacs d’eau claire: cet endroit est un paradis pour les amoureux de la nature.

C’est ici que les plaques tectoniques nord-américaines et eurasiennes se rencontrent, un processus géologique qui a créé un amphithéâtre naturel. C’est ici également que le premier parlement islandais, l’Althing, a été fondé en 930 et a tenu ses sessions jusqu’en 1798.

Deuxième arrêt: Les impressionnantes chutes de Gullfoss. De loin, on dirait que la rivière Hvítá disparaît tout simplement sous terre, mais en se rapprochant, on remarque les quantités impressionnantes d’eau issues de la fonte glaciaire qui plongent brusquement dans une crevasse de 32 mètres, produisant un épais brouillard.

Vous pouvez vous promener au bord et risquer un œil vers le bas en direction de la cascade sauvage, pour un spectacle inoubliable.

 Le spectacle du Strokkur
Le spectacle du Strokkur

Vous atteignez ensuite la zone géothermique de Haukadalur, un site qui représente à merveille la nature sauvage islandaise. Il y a deux geysers, Geysir et Strokkur, mais les «shows» sont principalement fournis par ce dernier. Vous pourrez vous en approchez, si vous ne craignez pas d’être indisposé par la forte odeur de soufre.

Un hôtel recommandé: Ion Luxury Adventure Hotel (prix à partir de 35,785 ISK [284 €]). Apprenez-en plus sur cet hôtel dans notre article sur les meilleurs hôtels où voir les aurores boréales.

Jour 3&4–Sud de l’Islande

 Marche sur le glacier de Sólheimajökull
Marche sur le glacier de Sólheimajökull

Vous êtez-vous déjà demandé comment faisaient les Vikings pour marcher sur la glace en hiver ? Testez-le par vous-même lors d’une randonnée guidée sur le glacier de Sólheimajökull, un endroit unique composé de trous, de crêtes de glace et de crevasses.

Roulez ensuite jusqu’au petit village de Vik où se trouve l’une des plages les plus impressionnantes du pays, la plage de Reynisfjara. Des cailloux noirs la recouvrent entièrement et d’étonnantes colonnes de basalte se dressent pour former ce qui pourrait être une pyramide.

D’autres roches s’élèvent sur la rive face aux grottes, tout aussi impressionnantes. La légende raconte qu’il s’agit de trolls transformés en pierre tandis qu’ils regardaient la lumière du soleil.

 L'épave de l'avion Sólheimasandur est un spectacle à voir
L’épave de l’avion Sólheimasandur est un spectacle à voir

20 minutes de route plus tard et vous voilà sur la plage de Sólheimasandur où gît la carcasse d’un avion américain. En 1973, un avion de l’US Navy a été contraint d’effectuer un atterrissage d’urgence sur la plage de sable noir. Tous les membres de l’équipage ont survécu, mais le fuselage de l’avion a été abandonné ici, ce qui en fait, vous vous en doutez bien, l’un des sites les plus photographiés du pays.

Terminez la journée par une chasse aux aurores boréales autour de Vik.

Un hôtel recommandé: Hotel Katla Hofdabrekka (prix à partir de 13,340 ISK [105 €])

Jour 5&6 – Est de l’Islande

 Les grottes glaciaires de Vatnajökull sont spectaculaires
Les grottes glaciaires de Vatnajökull sont spectaculaires

L’est de l’Islande est constitué de vallées, de fjords abruptes, de sommets, de volcans et d’une multitude de minéraux intéressants. En bref, il s’agit d’un vrai melting pot géologique.

Le Parc national de Vatnajökull, le plus grand parc national d’Europe, couvre 13% du territoire de l’Islande. Il rassemble les montagnes de Kverkfjöll, des volcans actifs et des grottes glaciaires, Hvannalindir (le paradis des randonneurs), le volcan Sneffels et quelques rennes sauvages.

Sur votre route vers l’est, vous traverserez pas mal de villages où s’affichent clairement les influences des pays voisins, surtout les pays du nord de l’Europe, mais même de la France, grâce aux différents postes commerciaux établis dans la région. Fáskrúðsfjörður, situé au centre des Fjords de l’est, était un port commercial pour les pêcheurs français au 19ème siècle. C’est la raison pour laquelle la signalisation routière est ici à la fois en islandais et en français.

Attardez-vous y un peu et réservez une visite guidée pour explorer davantage ce coin isolé du pays.

Un hôtel recommandé: Fosshotel Eastfjords (prix à partir de 10,625 ISK [84 €])

Jour 7&8 – Nord de l’Islande

 En train d'admirer la chute de Dettifoss
En train d’admirer la chute de Dettifoss

Cette région abrite six stations de ski, dont les meilleures sont Hlíðarfjall et Tröllaskagi. Cette dernière propose pas mal d’activités extrêmes comme le ski hors piste, l’héliski et le ski-alpinisme.

Un autre site à voir par ici est la chute de Dettifoss, l’une des plus grandes en Europe avec 500 m3 d’eau qui déferlent à chaque seconde. En gros, ça représente l’équivalent de 500 bains par seconde ! À une heure de route de là se trouve le canyon d’Ásbyrgi, en forme de fer à cheval. Selon la mythologie nordique, le canyon aurait été créé lorsque Sleipnir, le cheval à huit pattes d’Odin, a touché le sol avec l’un de ses sabots.

Autre site important, Dimmuborgir est une formation volcanique à la forme particulière. Selon les mythes islandais, il s’agirait de l’endroit qui relie la Terre avec l’enfer. Les Yule Lads, équivalents de notre Père Noël, y ayant élu domicile, il y a de fortes chances pour que vous tombiez sur l’un d’entre eux durant votre exploration !

Akureyri de nuit
Akureyri de nuit

Prenez le temps d’explorer les rues de la deuxième plus grande ville du pays, Akureyri. Malgré sa petite taille, Akureyri a des allures de grande ville avec ses nombreux cafés, ses grands restaurants et sa vie nocturne trépidante. Après avoir traversé de minuscules villages, vous aurez l’impression d’arriver dans une métropole et vous oublierez vite que la ville ne compte que 18000 habitants.

Un hôtel recommandé: Icelandair Hotel Akureyri (prix à partir de 14,046 ISK [112 €])

Jour 9 – Ouest de l’Islande

 Le glacier Snæfellsjökull, l'un des sommets les plus spectaculaires du pays
Le glacier Snæfellsjökull, l’un des sommets les plus spectaculaires du pays

Vous avez presque fait le tour du pays et vous pourriez croire que vous avez tout vu, erreur ! Un peu à l’écart de la Route 1 se trouve le glacier Snæfellsjökull. Avec une altitude de 1446 m, il s’agit en fait d’un volcan toujours actif qui apparaît dans le roman de Jules Vernes, « Voyage au centre de la Terre ». Lorsque le ciel est dégagé, il est visible depuis Reykjavik qui se trouve pourtant à 120 km.

 La plage de Djúpalónssandur est fascinante avec son sable noir et ses formations rocheuses atypiques
La plage de Djúpalónssandur est fascinante avec son sable noir et ses formations rocheuses atypiques

Couplez la visite du glacier à celle de la grotte de Vatnshellir avec ses tunnels de lave qui s’étirent sur près de 200 m. Pour finir, baladez-vous sur à Djúpalónssandur, une plage recouverte de petites pierres noires et entourée de roches aux formes irrégulières.

Un hôtel recommandé: Icelandair Hotel Hamar (prix à partir de 14,107 ISK [113 €])

Jour 10 – Retour à Reykjavik

Dernier arrêt incontournable avant de rentrer chez vous: le 3Frakkar, l’un des restaurants islandais les plus célèbres du pays, qui compte le chef Jamie Oliver parmi ses fans et où l’on peut goûter aux spécialités locales tels que le requin fumé ou la baleine de Minke.

Trouvez un vol pour Reykjavik
Vous voulez en savoir plus ? Découvrez quelques conseils pour préparez votre voyage en suivant notre guide spécial road trips.

Publié à l'origine

25/10/2016